Alternance : la voie idéale pour devenir chef de projet digital ?

Alternance : la voie idéale pour devenir chef de projet digital ?

Temps de lecture: 
4

Mais quel parcours peuvent bien suivre nos amis chefs de projets digitaux ? Vous aimeriez bien savoir quelle formation leur a permis d’acquérir autant de compétences, pas vrai ? Allez, on lève le voile sur ce secret de Polichinelle, soyez attentif… Tout repose sur un seul mot… Bon, on va en fait faire durer encore un peu le suspens, histoire de stimuler vos neurones. Imaginez : une formation qui vous dispense des cours généraux, qui font le tour des connaissances nécessaires à tout chef de projet qui se respecte. Vous les mettez ensuite directement en pratique sur le terrain (oui, oui, en entreprise). Le comble : la formation est payée par cette entreprise, et en plus, vous touchez un salaire. Et à l’issue de la formation, vous avez de fortes chances d’être embauché. Whaaaaaaat ? Mais quel est ce paradis de la formation ? L’alternance voyons !

Des cours en béton, une expérience professionnelle concrète : l’alternance au top

L’alternance a le vent en poupe, et ça, c’est carrément une bonne chose. Une très bonne chose. L’offre s’est bien étendue, à quasi tous les secteurs, le digital inclus. On est bien loin des seuls diplômes en boulangerie ou mécanique, tout le monde s’y est mis (d’autant plus depuis la réforme mise en place par Macron sur l’apprentissage, et les nombreux changements opérés en 2019). Pourquoi ? Parce que la formule repose sur un principe « gagnant-gagnant » : l’alternant suit une formation top, avec une première expérience professionnelle top, un encadrement et un réseau top. L’entreprise a un élève motivé top, elle peut le former à sa manière top. C’est top, non ?

Pour en revenir à l’alternance appliquée au métier de chef de projet digital, la formation permet d’apprendre tous les rouages de cette fonction ô combien motivante et dynamique. L’alternant va ainsi être préparé à gérer un projet web, à l’organiser, à exploiter ou produire un site, à utiliser les réseaux sociaux de manière optimale… Bref, à être un vrai chef de projet. Mais comme la théorie est un vaste champ utopique, rien de tel que de la mettre en pratique directement sur le terrain. Histoire de se casser rapidement les dents, et rebondir en apprenant de ses erreurs. En immersion totale en entreprise, l’alternant a le statut de salarié. Avec tout ce que cela implique : des avantages (congés payés, salaires, CE sous certaines conditions…) mais, mais, mais… des engagements aussi. Et oui, de vraies missions sont confiées à l’alternant, et il lui faut assurer au même titre que ses collègues. Et du coup savoir réellement ce qu’on attend d’un chef de projet digital.

Des compétences solides pour une insertion pro rapide

On dit merci à l’alternance. Non mais vraiment. C’est l’occasion d’une, d’apprendre à gérer un projet Web dans sa globalité, de savoir rédiger un bon (parfait) cahier des charges, d’analyser et comprendre les besoins d’un client… Tout ce qu’il faut pour être un maestro du digital dans toutes ses lettres de noblesse (référencement, réseaux sociaux, campagnes marketing, et on en passe). Et de deux, de devenir un stratège redoutable doublé d’un manager canon. Rien de moins.

Et ça paie. Vous voulez des chiffres ? Savourez : selon une étude réalisée par l’institut Viavoice, 92% des entreprises ont une image positive de l’alternance. D’ailleurs, 57% d’entre elles qui ont eu un apprenti n’hésitent pas à en embaucher un autre dans les 2 ans qui suivent. Plutôt encourageant tout ça. Et cerise sur le gâteau, pas moins de 80% des alternants décrochent un emploi dans les 6 mois qui suivent leur formation (chiffres de la DARES, Direction de l’Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques). Convaincu ?

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

-

The Must Read List