Comment choisir un nom de domaine pas trop dégueulasse

Comment choisir un nom de domaine pas trop dégueulasse

Temps de lecture: 
4

Vous n’ignorez certainement pas que votre nom de domaine est l’un des aspects les plus importants de votre marque. C’est un peu votre carte d’identité sur le Web. Si vous l’ignorez, on a peur pour vous… peut-être qu’il faudra penser à une reconversion dans la traite des vaches à lait. C’est un bon job, très apaisant olfactivement. Et si « traitedevaches.com » ne vous attire pas spécialement, voici comment faire pour choisir un nom de domaine that doesn’t suck toes ! 

Idéalement, marque = nom domaine

Donnez libre cours à votre imagination, time to be creative. Attention aux noms de domaines génériques et sans saveurs (beurk !). Evitez-les comme vous évitez votre voisin de palier. Quelques tentatives de slogans : « rien de mieux pour paraître fade qu’un nom de domaine générique ». « Le générique tue… les marques ». « Générique n’est pas généreux »… ça, par exemple, est un exemple parfait du slogan dégueulasse. Re-beurk. Donc, vous l’aurez compris, évitez tout ce qui est générique pour votre nom de domaine.

La bonne nouvelle est que vous pouvez vous faire plaisir en donnant libre cours à votre élan créatif (on assume généreusement que vous débordez de créativité, excusez-nous). L’objectif est de trouver, idéalement, un nom de domaine « brandable », qui peut se convertir en marque, si vous voulez. En fait, pas tout à fait. Difficile de traduire le concept, mais vous voyez certainement le truc. Un exemple, allez : disons que vous vendez des voitures en ligne (vous mettez en relation vendeurs et acheteurs de voitures d’occasion pour être plus précis). Au lieu d’un nom de domaine générique du style : ventevoiture.com, il faut faire plus « brandable » et proposer, par exemple : labelauto.com ! (D’ailleurs, après cette suggestion, nous avons recherché le nom de domaine sur Google et il s’avère qu’il y a un site de vente auto qui utilise cet URL. Bien joué les gars !).

Dans l’absolu, la meilleure approche est celle-là : votre marque devrait être votre nom de domaine. Quand ce n’est pas possible, essayez quand même de ne pas tomber dans le piège du générique.

Simple et court : easy does it best

Plus c’est court, plus ça colle. Mais aussi : plus c’est simple, plus ça colle. Les URL courtes sont plus mémorables, ce qui vous permettra de gagner en  traction. Un nom de domaine efficace devrait être composé de 1 à 3 mots, au maximum. La preuve ? Jetons un œil furtif sur les URL des 5 sites les plus visités de l’histoire virtuelle humaine : Google, Youtube, Facebook, Baidu, et Wikipedia. Des remarques ? Anyone ? Ce sont des noms de domaine courts et simples, le plus long étant Wikipedia avec 9 lettres. Keep it short donc, et keep it simple !

.com is always a sure bet

Si vous n’avez que faire du classement local, pas mieux que le .com pour votre URL. Et parce que c’est le choix par défaut aux quatre coins du monde, nous réalisons qu’il peut être difficile de trouver un nom de domaine disponible (que vous aimez) en .com. Ça n’enlève rien au fait que, dans la mesure du possible, optez toujours pour le .com.

Laissez de la place…

Qu’est-ce que ça veut dire exactement ? C’est très simple. Reprenons notre exemple de site de vente de voitures d’occasion (c’est un peu la dalle niveau exemples ces jours-ci, donc on recycle). Vous l’avez appelé labelauto.com, très bon nom de domaine, « brandable » à souhait. Mais que se passera-t-il si, à un moment donné au cours de votre vie passionnante, vous décidez d’étendre votre activité à la vente de camions-pelleteuses ?!  Vous voyez l’idée… laissez donc de la place, ne vous enfermez pas dans un nom de domaine qui restreint vos perspectives d’évolution.

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

-

The Must Read List