Comment fayoter en entreprise : petits secrets des premiers de classe

Comment fayoter en entreprise : petits secrets des premiers de classe

Temps de lecture: 
4

Il existe une méthode miracle pour gagner promotions ou dossiers intéressants, éviter les tâches ingrates, et ce, sans se tuer à la tâche. Le secret ? Savoir fayoter ! Benjamin Favre, coach en gestion de carrière, préconise en effet de fayoter pour évoluer professionnellement : « 87 % des membres des comités exécutifs des groupes du CAC 40 sont composés de personnes qui fayotent ou qui ont fayoté ». Mais attention, car entre fayoter avec distinction et fayoter comme un gros lourdaud, la frontière est mince ! Voici quelques petits secrets de premiers de classe pour apprendre à fayoter avec élégance et discrétion en entreprise.

Arborer un sourire à toute épreuve

Le fayot est une personne de bonne humeur. Jovial et chaleureux, il sait plaisanter avec bienveillance et humour. Soyez celui auprès de qui il fait bon être, une bouffée d’air frais pour vos collègues et votre hiérarchie. Faites-vous aussi connaître pour votre amabilité. Saluez tout le monde sans distinction hiérarchique, en connaissant chacun par son prénom, est un bon début. Et n’oubliez pas :  les attentions ne sont pas réservées aux grands patrons ! 

Briller auprès de la hiérarchie

Un fayot en puissance ne rate pas une occasion de briller auprès de sa hiérarchie. Tout en finesse, il sait mettre en avant ses réussites. Car c’est là que le mât blesse ! L’art délicat du fayotage en entreprise consiste à briller sans en faire trop. Ne brillez pas uniquement à travers vos succès, mais aussi à travers votre personnalité (exquise, il va sans dire) en échangeant avec vos boss à l’occasion de petites discussions plus informelles.

Selon l’humeur de votre patron, sachez adapter la discussion. S’il est d’humeur estivale, parlez-lui de vos dernières vacances extraordinaires à Bali. S’il semble préoccupé par les résultats, parlez-lui plutôt de la mise en œuvre opérationnelle de la stratégie du semestre pour lui prouver votre engagement sans faille.

Être irréprochable… tout en restant humain

Un bon fayot sait être là où il le faut quand il le faut. Par exemple, à son poste le matin à 9 heures. Être ponctuel est important pour se faire bien voir en entreprise. Contrairement à vos collègues qui rechignent de fatigue, n’hésitez pas à arriver en premier le matin et à vous montrer dynamique et plein d’entrain pour la journée qui commence.

Néanmoins, ne soyez pas parfait non plus, car la perfection attise les jalousies. Vous avez parfaitement le droit de faire une erreur dans un rapport ou d’être en retard un lendemain de soirée d’entreprise.

Valoriser les autres

Pour fayoter avec classe, sachez rendre à César ce qui est à César. Valorisez le succès de vos pairs, même si cela vous en coûte. Soyez un miroir positif pour les autres, dans lequel se reflète une image embellie d’eux-mêmes. 

Pour ce faire, vous ne devez pas hésiter à les valoriser. Si le projet que vous avez mené a généré un beau résultat, soyeux beau joueur, et partagez les lauriers avec les membres de votre équipe qui ont contribué à ce succès. Ayez un petit mot reconnaissant pour eux, pour leur expertise et le travail qu’ils ont accompli pour vous. Vous n’en serez que plus aimé !

Sachez aussi valoriser votre supérieur, il saura vous récompenser s’il se voit génial à travers vos yeux !

Restez intègre coûte que coûte

Fayot d’accord, mais balance jamais ! La balance, c’est celui qui va rapporter au patron ce qu’a dit Machin ou ce qu’a fait Truc. Ne soyez pas non plus le colporteur de vilains ragots et tenez-vous à l’écart des querelles intestines. Élevez le débat, ne vous mêlez pas de la vie des autres et montrez une image positive de vous-même, détaché de ces basses considérations. 

Gardez aussi pour vous vos éventuelles rancœurs en interne, attachez-vous à résoudre le problème avec la personne elle-même sans prendre vos collègues à parti. Ne vous acharnez pas non plus à démonter vos éventuels concurrents en les critiquant dans le dos. Et ce, même s’il y a matière à reproches ! Ce n’est vraiment pas très sport et vous seriez le premier à en pâtir !

Ne soyez pas agaçant

Il y a les bons et les mauvais fayots. Fuyez l’exemple de ces derniers comme la peste. Le mauvais fayot, c’est celui qui use de flatteries trop pompeuses et trop évidentes. Surtout ne fayotez pas ostensiblement. Cela ferait mauvais genre, et vous auriez vite fait d’être démasqué et tourné en ridicule ! Adoptez plutôt un style discret. Et acceptez, avec ce sourire qui vous va si bien, que d’autres soient aussi mis sous le feu des projecteurs !

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

Si votre cœur de métier concerne le marketing ou le digital, vous avez très probablement déjà vécu ce moment gênant où...Lire la suite
Comme vous le savez les artistes sont bohèmes, les médecins sont multimillionnaires, les garagistes sont des escrocs et...Lire la suite
Experts du SEO ( Search Engine Optimization ), vous avez sûrement déjà croisé cette curieuse espèce de client. Vous...Lire la suite

The Must Read List