Définir les bons KPIs pour un projet client

Définir les bons KPIs pour un projet client

Temps de lecture: 
4

AARRR, PESTEL, AIDA : le monde du marketing digital est un nuage de mots rempli d’acronymes qui se succèdent et se ressemblent. Vous pensiez qu’une fois les sièges de l’amphithéâtre derrière vous, vous pourriez laisser le rhétorique complètement derrière vous? La désillusion est féroce, mais dans votre reporting mensuel, si vous ne fournissez pas à votre client les performances de ses KPI, il n’y pas que la désillusion qui va être féroce.

KPI, Késako ? Un KPI est un acronyme pour Key Performance Indicator. Pour ceux qui ont triché à leur TOIEC, c’est la traduction d’Indicateur de Performance Clé. Ce sont les taux et les chiffres que vous observez pour déterminer si vos actions sont rentables ou performantes. Définir les bons KPI pour son client, c’est tout d’abord cibler avec lui sa stratégie commerciale. Souhaite t-il développer sa notoriété pour devenir une marque Top of Mind, améliorer son e-réputation ou son portefeuille client ? Quel est son cœur de cible ? Une fois ses objectifs et ses moyens établis, vous aurez une idée du message à transmettre, du prospect type et des moyens que vous allez déployer. (Histoire de ne pas créer une campagne Display pour présenter un livre à un segment de seniors qui n’ont pas d’ordinateur chez eux)

Les KPI incontournables

À la lecture de cet article, si vous êtes chef de projet web et que vous dites encore à votre client que son site internet est performant car son nombre de visites est stable, vous avez tapé à la va-vite sur Google : +meilleures +KPI +projet +client. Panique générale : il y a autant de KPI possibles que d’acronyme en marketing ! Ressaisissez vous et découvrez les cinq KPI incontournables pour créer un reporting qui déchire :

Le Taux de Conversion : Les visiteurs, c’est bien, les clients c’est mieux ! Ce taux permet de suivre le ratio de prospects qui passent le pas de l’achat. Un exemple concret ? Imaginez que vous avez fait dix rencards avant de rencontrer votre futur copine. Vous avez donc un taux de conversion de 10% ! 

Le Taux de rebond : Aie, votre landing page a un taux de rebond de 90% : les visiteurs qui arrivent sur la page la quitte sans en consulter d’autres. Bien, c’est pas très glorieux, mais cela vous donne un levier d’amélioration : la page est-elle trop lente à charger ? Y a t-il un lorem ipsum caché qui a décrédibilisé votre produit ? 

Le Panier Moyen : Plus utile forcément pour un site e-commerce que pour un site vitrine, ce chiffre représente la moyenne des achats réalisés par client. Votre but ? Qu’on le remplisse de plus en plus à chaque passage ! Les astuces des sites? Vous les connaissez : livraison gratuite dès 59€, 5% de réduction dès 40€ d’achat, 4 articles achetés le 5 éme à moitié prix.. 

La segmentation des conversions par canal : Quel est le canal de conversion le plus pertinent pour vous ? Vos clients sont-ils venus par Facebook? Google Ads? Instagram ? Les Pages Jaunes ? Google Maps ? La recommandation de votre boulanger ? 

Le coût d’Acquisition Client : c’est une métrique utilisée pour vérifier si vous dépensez moins à acquérir un client que lui ne dépense sur votre site.

 

Un bon KPI, c’est un KPI porteur de sens, qui permet de vérifier que tout se passe bien. Vos KPI sont mauvais un mois durant ? Pas de panique, tous les mauvais chiffres ne sont que des postulats d’optimisation possibles et des possibilités ouvertes sur une nouvelle stratégie plus innovante ! (C’est toutefois ce que vous direz au client).

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

Si votre cœur de métier concerne le marketing ou le digital, vous avez très probablement déjà vécu ce moment gênant où...Lire la suite
Experts du SEO ( Search Engine Optimization ), vous avez sûrement déjà croisé cette curieuse espèce de client. Vous...Lire la suite
Comme vous le savez les artistes sont bohèmes, les médecins sont multimillionnaires, les garagistes sont des escrocs et...Lire la suite

The Must Read List