Le client qui veut être sur la première page de Google avec le mot clé « Piscine »

Le client qui veut être sur la première page de Google avec le mot clé « Piscine »

Temps de lecture: 
4

Experts du SEO (Search Engine Optimization), vous avez sûrement déjà croisé cette curieuse espèce de client. Vous savez, celui qui débarque comme une fleur, espérant que par quelque obscure magie vous allez propulser son site Web fraîchement mis en ligne en première page de Google ?

Peut-être l’avez-vous croisé au détour d’un événement business. Peut-être est-ce une de vos relations qui vous a mis en contact, ou bien vous a-t-il tout simplement formulé sa requête sous la forme d’une demande de devis. Quoi qu’il en soit, vous voici aujourd’hui bien perplexe face à ses attentes, que nous qualifierons de légèrement irréalistes pour rester polis. Que se cache-t-il derrière cette demande ? Votre client est-il un phénomène isolé, ou risquez-vous de recroiser souvent des spécimens similaires ? Décryptage.

Pourquoi les clients ont-ils des attentes irréalistes en matière de référencement ?

Réponse A : de la naïveté

Au premier abord, vous vous dites que vous avez probablement affaire à un grand naïf. Peut-être s’agit-il d’un rêveur forcené, totalement déconnecté de la réalité du business ? Peut-être vient-il de découvrir le monde merveilleux des moteurs de recherche et n’a-t-il pas conscience que la concurrence est rude ? Dans ce cas, vous lui rendrez service en l’aidant à remettre doucement les pieds sur terre.

Avouons-le, cette hypothèse reste quand même peu probable…

Réponse B : de l’humour au quinzième degré

Ah ah ah ! Très drôle. Maintenant que vous avez bien ri (ou pas), vous pouvez éconduire le petit plaisantin en utilisant sa propre méthode. Offrez-lui un tuba, et dites-lui qu’il est fin prêt pour plonger au fin fond des classements.

Réponse C : une envie de jouer au plus malin

Votre client s’est peut-être dit qu’il allait tenter le tout pour le tout, en mode ça passe ou ça casse. Manque de bol pour lui, si cette stratégie fonctionne au poker, ce n’est pas comme ça que les choses marchent dans le monde du Web. Souhaitons-lui bonne chance pour trouver un prestataire digne de confiance qui accepte de répondre à une telle demande (car ne nous voilons pas la face, les vendeurs de rêve existent aussi du côté des référenceurs).

Réponse D : un très gros compte

Si c’est le cas, c’est sans doute le seul profil de client qui possède réellement les moyens de ses ambitions. À vous de voir si vous avez envie de lui consacrer toutes vos ressources pendant le temps nécessaire pour atteindre l’objectif, mais aussi pour conserver par la suite une place chèrement acquise.

Réponse E : une méconnaissance de votre métier de référenceur

En procédant par élimination, voici sans doute l’explication la plus probable. Même si les métiers et les concepts autour du référencement commencent à être mieux connus, force est de constater qu’il faut encore bien souvent éduquer les clients.

4 vérités sur le SEO qu’il est toujours bon de rappeler

Dans ce contexte, comment pouvez-vous aider vos clients à mieux comprendre le SEO ? Voici quatre règles d’or, à afficher sur votre porte, votre profil et partout où vos prospects sont susceptibles de s’informer :

1. Le référencement, ce n’est pas de la magie

Qu’il soit naturel ou payant, le référencement représente toujours une somme de travail conséquente si l’on souhaite obtenir des résultats. Les pages qui se positionnent en tête de Google sont le fruit d’un travail d’équipe, impliquant experts du SEO technique, consultants SEA, spécialistes du Web marketing, rédacteurs spécialisés, web designers, développeurs d’interfaces mobile-friendly, etc.

2. Le SEO, c’est toujours un travail de longue haleine

Posons les choses clairement : le référencement, en particulier le SEO et les actions de marketing digital nécessitent un investissement dans la durée. Il est illusoire de croire que parce qu’une entreprise atteint un jour la première place, elle va la conserver ne serait-ce que pendant un mois d’affilée (sauf si elle est sur un marché de niche tellement pointu que personne ne comprend ce qu’elle fait, mais ça, c’est un autre problème).

3. Il n’y a pas que Google

Pour être visible sur le Web, il existe de multiples canaux : les autres moteurs de recherche, les réseaux sociaux, les vidéos, les plateformes de vente en ligne, les échanges de liens avec des sites partenaires, les médias traditionnels, les agrégateurs de contenu, les encyclopédies collaboratives…

4. Mieux vaut miser sur la longue traîne

Plus un mot clé est simple, plus il est difficile d’apparaître en première position dans les SERP (Seach Engine Results Pages), a.k.a. les listes de résultats proposés en réponse à une recherche. L’approche dite de longue traîne consiste à se positionner non pas sur des mots clés basiques, mais sur des expressions. Elle fournit très souvent de meilleurs résultats, tant au niveau de la visibilité que du profil des visiteurs qui viennent sur un site. Se positionner sur des requêtes plus détaillées, comme « Piscine sécurisée jeunes enfants » ou « Piscine sans chlore » s’avérera souvent plus intéressant pour un client qui souhaite sortir du lot sur un secteur concurrentiel. Ces requêtes permettent en effet de toucher des internautes avec des besoins plus spécifiques, souvent plus proches de l’acte d’achat que ceux qui commencent tout juste à se renseigner sur les piscines en général. Les meilleures requêtes sur lesquelles se positionner sont celles avec une volumétrie importante de demandes et peu de résultats pertinents.

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

Experts du SEO ( Search Engine Optimization ), vous avez sûrement déjà croisé cette curieuse espèce de client. Vous...Lire la suite
Si votre cœur de métier concerne le marketing ou le digital, vous avez très probablement déjà vécu ce moment gênant où...Lire la suite
Comme vous le savez les artistes sont bohèmes, les médecins sont multimillionnaires, les garagistes sont des escrocs et...Lire la suite

The Must Read List