Le prix d'un hébergement Wordpress : faut-il raquer pour avoir de la qualité ?

Le prix d'un hébergement Wordpress : faut-il raquer pour avoir de la qualité ?

Temps de lecture: 
4

Quand il s’agit d’hébergement WordPress, voici le pitch commercial : « vous avez décidé de créer votre site Web sur WordPress ? Vous êtes au bon endroit. En raison de sa robustesse et de sa facilité d'utilisation, il alimente plus de 34% de tous les sites Web dans le monde. Et en prime, WordPress est entièrement gratuit ». Mais est-ce vraiment (totalement) gratuit ? La réponse courte : non. Comme pour à près tout ce qui existe et se consomme, plus on paye plus on savoure. Et vous aurez besoin de mettre la main à la poche $ pour pleinement savourer l’hébergement sur WordPress.

Mais au fait, WordPress n’était pas supposé être gratuit ?

Oui et non. Ça dépend. WordPress est et continue d'être gratuit car il n'appartient pas à une entreprise, mais à une organisation à but non lucratif, la « WordPress Foundation », qui a été créée « pour garantir un accès gratuit, à perpétuité, aux projets logiciels que nous soutenons ». Dixit la fondation. Sa mission est de fournir une base de code stable pour les générations à venir et d'éduquer les gens sur WordPress et les logiciels open source qui y sont associés. La fondation WordPress ne tire aucun profit du développement ou de la distribution de WordPress, le tout est un travail volontaire.

Là où ça dépend, c’est que WordPress a des milliers de plugins. Il est où le problème ? Certains sont gratuits et d'autres payants. Voici l'idée : WordPress, les plugins et les thèmes sont tous open source et publiés sous licence GPL (la licence publique générale de WordPress). Vous êtes libre de travailler avec et de les adapter. Mais en ce qui concerne les aspects financiers de votre site WordPress, les choses sont un peu plus compliquées...

Le logiciel en lui-même est gratuit, mais si vous souhaitez lancer votre site Web, vous aurez besoin d'un espace serveur sur lequel l'héberger. À moins que vous n'ayez vos propres serveurs (et les compétences pour les utiliser pour héberger un site Web), vous allez devoir payer pour l'hébergement. Et cela se comprend. La gestion des serveurs et l'hébergement coûtent cher : il y a une infrastructure physique et des exigences de support. L’avantage sur WordPress est que cela vous coûtera beaucoup moins cher que sur les constructeurs de sites Web, la flexibilité d’un logiciel open source en moins.

L’hébergement WordPress, c’est quoi ?

Si vous débutez dans la gestion d’un site Web, vous ne comprenez peut-être pas pourquoi il faut investir dans l’hébergement. L’évidence : si vous voulez que votre site soit accessible à d’autres personnes sur le Web, il doit être hébergé quelque part. Vous aurez l’embarras du choix au niveau des plans d’hébergement de fournisseurs de services tiers, ils devraient tous fonctionner sans problèmes pour un site basé sur WordPress.

Cela dit, l’hébergement WordPress a ses avantages, puisqu’il offre un sous-ensemble de plans d’hébergement spécialement conçus pour les sites WordPress. Cela se traduit par des fonctionnalités 100% compatibles avec la plateforme, telles que :

  • Installation de WordPress en un clic ;
  • Temps de chargement plus rapides car ils sont configurés spécifiquement pour WordPress ;
  • Mises à jour automatiques de WordPress ;
  • Fonctionnalités de sécurité spécifiques à WordPress.

L’hébergement WordPress : combien ça coûte, et pourquoi ça coûte ?

L’hébergement WordPress vous coûtera entre 5 et 35 euros par mois. Mais attention, la fourchette des prix d'hébergement sur WordPress est beaucoup plus large que ça. Sur le bas de gamme, l'hébergement d'un site Web sur la plateforme commence à un peu moins de 3 euros par mois pour un plan d'hébergement partagé de base, et peut atteindre plus de 1 000 euros pour l'hébergement WordPress dédié aux entreprises.

Avec une gamme aussi large de prix pour l'hébergement WordPress, vous vous demandez peut-être quels sont les facteurs qui déterminent le montant que vous devrez raquer pour une expérience optimale. On vous la fait courte, il y’en a cinq. Les voici :

  • L’hébergeur que vous choisissez ;
  • La capacité de stockage et de bande passante dont vous aurez besoin ;
  • Le niveau de sécurité (pare-feu, autorisations…) ;
  • Le nombre de sites que vous voulez héberger ;
  • Les fonctionnalités et options de votre plan d’hébergement (fonctionnalités e-commerce, adresses emails à votre nom de domaine, backup automatique…).

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

-

The Must Read List