Se discipliner en télétravail quand on est Chef de projet digital Freelance

Se discipliner en télétravail quand on est Chef de projet digital Freelance

Temps de lecture: 
4

Quand on est chef de projet freelance, on est parfois amené à travailler chez le client, et parfois en remote, c’est-à-dire de chez soi. Or qui dit « télétravail » dit bien souvent davantage « télé » que « travail » ! On dira ce que l’on veut, on a beau être des adultes matures et responsables, la tentation est grande de glandouiller oklm quand on n’a pas de chef ou de client pour nous surveiller du coin de l’œil ! Avec le risque de ne pas tenir ses engagements et de perdre des clients ! Ce qui est cher payé pour quelques rêvasseries ! Alors si vous avez du mal à résister à l’appel de Netflix, lisez attentivement ce qui suit. Voici comment se discipliner en télétravail quand on est chef de projet digital freelance.

Se réserver un espace dédié au travail

Première chose, ne pas mélanger les univers pro et perso. Et pour cause : vous ne travaillerez pas efficacement si vous êtes allongé sur votre lit. Pour bien cloisonner les univers, il est important de se réserver un espace physique dédié au travail. Idéalement un bureau dans une pièce à part où vous pourrez installer vos équipements : écrans, clavier, dossiers... Et pour les Parisiens habitués aux espaces réduits, rassurez-vous ! Même dans un petit espace, il est possible de s’aménager un coin bureau. Exploitez les combles, le dessous d’une mezzanine ou d’un escalier, l’entrée, les abords des fenêtres, pensez ameublement amovible et escamotable… Bref, soyez créatif !

S’aménager des temps de travail… et de pauses

Se réserver un espace est aussi une notion temporelle. Vous imposer des horaires fixes va vous aider à vous organiser, limiter les distractions et vous concentrer sur votre travail.

Toutefois ne vous acharnez pas à vouloir recopier le strict 9h-18h du bureau ! Il serait quand même dommage de s’imposer une organisation militaire millimétrée alors que l’on a la chance de pouvoir travailler de chez soi. Qui dit « travail » dit aussi « pauses » ! Accordez-vous des temps pour vous, pas seulement pour un pipi express ou pour vous préparer un thé. Votre mode de travail vous offre une certaine flexibilité d’organisation, mettez-la à profit pour mener des projets qui vous tiennent à cœur. Vous pouvez vous aménager un créneau d’une heure entre midi et deux pour avancer sur votre pratique du violoncelle ou pour faire du sport. Un des atouts du freelancing est précisément qu’il permet ce type de libertés !

Adopter une posture de travail

Sans pour autant vous faire du mal avec un costume cravate – d’ailleurs vos potes développeurs riraient bien de vous voir ainsi attifé, adoptez quand même une tenue qui vous inspire le travail. Exit l’image du freelance pas douché qui travaille en jogging et pantoufles ! Qui dit responsabilités dit aussi sérieux. Notamment quand on a une fonction d’encadrement et de pilotage. Et les vêtements que l’on porte ont tendance à conditionner notre attitude au travail et notre professionnalisme.

Ne pas rester isolé

Travailler seul est un atout indéniable pour se concentrer et prendre du recul, mais ça peut aussi vite devenir relou en raison du manque de stimulation et d’interactions. Heureusement le chef de projet digital peut plus facilement se prémunir de ce problème par rapport aux autres professions du digital. La chefferie de projet est un métier de contact humain, le chef de projet ne peut donc pas être totalement isolé dans sa grotte. De plus, sa parfaite maîtrise du digital et de ses outils peut l’aider à se créer des espaces d’échange qui seront à la fois lieux de convivialité et de travail, comme par exemple des chaînes sur Slack.

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

-

The Must Read List